Téléphone 02 98 44 97 47
<

Lutte contre les violences sexistes

Lutter contre les violences sexistes, c'est combattre un archaïsme social qui entrave la liberté, l'intégrité, la sécurité des femmes


Violences au sein du couple ou de la famille, violences au travail, violences dans l'espace public, mariages forcés, mutilations sexuelles féminines... Le CIDFF du Finistère possède une connaissance approfondie de ceux que sont les violences sexistes et des problématiques que les femmes victimes rencontrent.

Le CIDFF du Finistère est sollicité pour :

  • Écouter, repérer, informer, soutenir et accompagner les femmes victimes de violences sexistes quelle qu'en soit la forme : violences physiques, morales, économiques, sexuelles, administratives). Les professionnelles du CIDFF du Finistère accueillent les victimes, identifient leurs difficultés et leurs besoins et offrent une information et un accompagnement global dans leurs démarches qu'elles soient juridiques, sociales ou professionnelles.
  • Sensibiliser et former des partenaires travaillant au contact de femmes victimes de violences : police, gendarmerie, travailleurs sociaux, conseillers emploi-formation, médecins, magistrats...
  • Prévenir : intervention au sein des établissements scolaires, organismes de formation pour adultes, organisation de journées de sensibilisation en direction du grand public.


Des accueils complémentaires :

  • informations sur les droits (cfère Service Accès au Droit)
  • soutien psychologique (cfère Service Santé Sexualité)
  • le point ELSA : accueil de Jour
  • accompagnement dans la recherche d'emploi (cfère Emploi et Formation)

Le CIDFF s'appuie sur un important réseau d'associations et de partenaires locaux.


Le point ELSA

Un lieu nouveau

Début 2014, le CIDFF du Finistère a recherché un local pouvant répondre aux besoins et attentes des femmes accueillies mais également des partenaires. Il est apparu rapidement que les locaux pouvant être mis à disposition par la Ville de Brest ne répondait pas aux critères précédemment cités. L'idée que cet accueil puisse se faire au sein d'un appartement est apparue comme une évidence.


Le logement retenu est composé d'une pièce de vie avec terrasse, d'une cuisine équipée, d'une salle de bain dans laquelle une nurserie a été installée, ainsi que de trois chambres dont une a été aménagée en salle de jeux pour les enfants et deux en bureaux administratifs. Ce dernier répond en tout point aux principes d'anonymat, de sécurité et de convivialité visés par le projet.

En effet, l'absence de signalisation aux abords du lieu rassure les femmes qui par ailleurs peuvent « filtrer » les entrées et sorties avec le visiophone installé à l'extérieur du bâtiment.

L'accessibilité par les transports en commun, la gratuité du stationnement et l'aspect convivial de l'appartement correspondent tout à fait aux attentes exprimées par les femmes accueillies et par les partenaires. Il est par ailleurs apparu important que les femmes accueillies puissent elles-mêmes attribuer un nom à ce lieu, afin notamment qu'il soit unique, repérable et surtout repéré. L'appellation « le point ELSA » a été co-construite avec les femmes présentes lors de l'inauguration du lieu au mois d'avril 2014. Le mot «le point» fait référence aux accueils de jour existants déjà sur le bassin Brestois (le point H, le point KERROS…etc). L'anagramme « ELSA » a lui été construit à partir d'une liste exhaustive de mots qui pour les femmes étaient porteurs de sens et dont elles ont extrait les premières lettres :
  • Le E fait référence aux mots Elles, Entraide et Écoute
  • Le L fait référence aux mots Lieu et Liberté
  • Le S fait référence aux mots Solidarité, Soutien et Sourire
  • Le A fait référence aux mots Accueil, Aide et Accompagnement
Des temps d'ouverture élargis

En réponse aux constats mis en exergue par les partenaires, il est apparu essentiel d'élargir les temps d'ouverture du lieu, jugés jusqu'alors insuffisants par ces derniers ainsi que par les femmes accueillies. Le point ELSA ouvre ses portes à raison de quatre fois par semaine, les lundi mardi, jeudi et vendredi de 14h00 à 17h00.


Des activités

Un atelier « pâtisserie » a lieu chaque vendredi au point ELSA. Plus qu'un simple échange de recettes, ce rituel hebdomadaire représente pour les femmes un réel moment de partage et de convivialité. Les activités ponctuelles qui ont lieu au point ELSA (atelier cuisine, couture, travail sur l'estime de soi…) sont pensées et organisées à partir des demandes et idées des femmes. Ces temps d'activité visent en priorité à valoriser les compétences des unes et des autres et à créer une cohésion dans le groupe. Elles permettent par ailleurs d'instaurer un climat de convivialité dans des contextes d'urgence parfois très chargés en émotion.



Nos partenaires